Pour permettre à la communauté francophone de profiter pleinement de conclusions de son travail, le Dr Bagayoko nous fournit aimablement ci-dessous une traduction du résumé de son papier.


Les Défis de l’Open Source pour un Système d’Information Hospitalier dans les pays en développement: un projet pilote au Mali

Contexte

Nous assistons actuellement à un vaste mouvement des outils Open source dans le domaine de la santé. Notre étude a pour but d’étudier leurs potentialités pour les pays en développement. Notre expérience a été menée à l’hôpital mère enfant le « Luxembourg » (CHME) au Mali.

Méthodes

Après la revue des outils Open Source dans le domaine des systèmes d’informations hospitalier le logiciel Mediboard a été choisi pour étude. Pour nous assurer de sa complétude concernant les fonctionnalités requises pour un système d’information hospitalier ses fonctions ont été comparées à celles d’un cahier de charge mis en place d’un système d’information hospitalier défini à l’hôpital Universitaire la « Timone » de Marseille, en France.

Il a ensuite été implémenté sur deux serveurs Linux dont un pour les tests et la validation des modules et l’autre pour l’implémentation réelle.

Après quelques mois d’utilisation nous avons évalué les aspects ergonomiques du système et le retour des utilisateurs finaux à l’aide d’un questionnaire.

Résultats

Les premiers résultats prouvent les potentialités de l’open source dans le domaine de la santé pour les pays en développement comme le Mali.

Cinq principaux modules ont ainsi été complètement implémentés : dossier patient administratif et médical, la gestion des activités hospitalières, gestion des activités des praticiens, la gestion de l’infrastructure, et la facturation qui a été complètement développée par l’équipe locale.

L’évaluation a montré que le système est globalement accepté par l’ensemble des utilisateurs qui ont participé à l’étude. 77 % des utilisateurs ont jugé le système utile, 85% l’ont jugé convivial. 100% des utilisateurs pensent que le système augmente la fiabilité des données. Cette même proportion encourage la continuation de l’expérience et son extension tout l’hôpital.

Conclusions

A la lumière des résultats nous pouvons conclure que l’objectif de notre étude a été atteint. Cependant il est important tenir compte des recommandations pratiques et des barrières à contourner discutées ici pour éviter certaines erreurs dans le contexte particulier de l’Afrique.

Nos futurs travaux doivent permettre une intégration complète du module de facturation dans Mediboard et une extension du système à l’ensemble de l’hôpital.


La version intégrale du présent papier est disponible sur la plateforme BioMed Central : Open source challenges for hospital information system (HIS) in developing countries: a pilot project in Mali (external link).

Le Dr Bagayoko nous fait également le plaisir de participer à l'animation et la coordination du forum Afrique francophone.

Dr Cheikh Oumar Bagayoko
Université Genève
Coordinateur RAFT(Réseau en Afrique Francophone pour la télémédecine)
Service d'Informatique Médicale Hôpitaux Universitaires Genève
Répresentant Résident de la Fondation Health On the Net, Siège Afrique Francophone, Hôpital Mère Enfant le "Luxembourg", Bamako, Mali